logo école française François Rabelais

école française François Rabelais

École Française de Ziguinchor

École Française François Rabelais BP 2 Boudody ZIGUINCHOR SENEGAL

logo aefe

Logo aefe

News

Avis aux Parents Bourses scolaires
AVIS AUX PARENTS 04/01/2021 Première campagne des bourses scolaires 2021/2022 Dans le cadre de l’ouverture de la première campagne des bourses
Lire la suite
Voeux 2021
Chers parents, chers élèves, chers collègues, Je vous souhaite mes vœux les meilleurs. Que l’année 2021 soit à la hauteur de vos
Lire la suite
NOTE COVID 19
Être parent d’élève dans un contexte marqué par le COVID -19 Le COVID-19 représente pour les familles du monde entier un défi qui ne
Lire la suite
LES TRAVAUX 2020/2021
Comme tous les ans l’Association des parents d’élèves (APE) de l’école Française François Rabelais de Ziguinchor procède à des
Lire la suite
LE SITE INTERNET
C’est sur une proposition d’un membre du bureau de l’Association des Parents d’Élèves que l’idée de la création
Lire la suite

Maternelle

MATERNELLE OU CYCLE 1

L’école maternelle : un cycle unique pour la réussite de tous

Mission principale : donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

La maternelle comprend :

  • TPS (toute petite section)
  • PS (petite section)
  • MS (moyenne section)
  • GS (grande section)

La loi de refondation de l’École crée un cycle unique pour l’école maternelle et souligne sa place fondamentale comme première étape pour garantir la réussite de tous les élèves au sein d’une école juste pour tous et exigeante pour chacun. Ce temps de scolarité établit les fondements éducatifs et pédagogiques sur lesquels s’appuient et se développent les futurs apprentissages des élèves pour l’ensemble de leur scolarité. La mission principale de l’école maternelle est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

L’école maternelle :

  • s’adapte aux jeunes enfants,
  • organise des modalités spécifiques d’apprentissage,
  • permet aux enfants d’apprendre ensemble et de vivre ensemble.

Elle a pour finalité d’aider chaque enfant à devenir autonome et à s’approprier des connaissances et des compétences afin de réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux. L’objectif essentiel de l’école maternelle est l’acquisition d’un langage oral riche. La maîtrise de la langue française est essentielle pour permettre une poursuite de scolarisation satisfaisante notamment pour les élèves non francophones. Les capacités motrices, sensorielles, affectives, relationnelles et intellectuelles des élèves sont développées tout au long du cycle. L’école maternelle laisse à chaque enfant le temps de s’accoutumer, d’observer, d’imiter, d’exécuter, de chercher, d’essayer, en évitant que son intérêt ne s’étiole ou qu’il ne se fatigue.

LE PROGRAMME DE L’ECOLE MATERNELLE ORGANISE LES ENSEIGNEMENTS EN CINQ DOMAINES D’APPRENTISSAGE :

  1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :
    Le langage est le pivot de l’école maternelle. L’enfant s’exprime et se fait comprendre par le langage, un travail sur les sons de la parole, l’acquisition du principe alphabétique et les gestes d’écriture favorisent l’apprentissage systématique de la lecture et de l’écriture qui commencera au cours préparatoire (classe de CP).
  2. Construire les premiers outils pour structurer sa pensée :
    Progressivement, l’enfant apprendra à reconnaître ce qui le distingue des autres et à se faire reconnaître comme personne, à vivre avec les autres dans une collectivité organisée par des règles, à comprendre ce qu’est l’école et quelle est sa place dans l’école.
  3. Découvrir les nombres et leurs utilisations

Depuis leur naissance, les enfants ont une intuition des grandeurs qui leur permet de comparer et d’évaluer de manière approximative les longueurs, les volumes, mais aussi les collections d’objets divers (“il y en a beaucoup”, “pas beaucoup”…). Cette capacité perceptive constitue une base sur laquelle s’ancrent l’apprentissage des nombres.

L’école maternelle conduit progressivement les élèves à comprendre que les nombres permettent à la fois d’exprimer des quantités et un rang ou un positionnement dans une liste. Cet apprentissage demande du temps et la confrontation à de nombreuses situations impliquant des activités pré-numériques puis numériques.  

  • Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées 

Très tôt, les jeunes enfants discernent intuitivement des formes (carré, triangle…) et des grandeurs (longueur, contenance, masse, aire…).

À l’école maternelle, ils acquièrent des connaissances et des repères sur quelques formes et grandeurs. L’approche des formes planes, des objets de l’espace, des grandeurs, se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur des objets.

Cette approche est soutenue par le langage : il permet de décrire ces objets et ces actions et favorise l’identification de premières caractéristiques descriptives. Ces connaissances constituent une première approche de la géométrie et de la mesure qui seront enseignées à l’école élémentaire.

  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique :
    l’activité physique et les expériences corporelles contribuent au développement moteur, sensoriel, affectif et intellectuel de l’enfant.
  • Explorer le monde :
    A l’école maternelle, l’enfant découvre le monde proche (objets, matière, vivant). Il découvre les formes et les grandeurs, approche les quantités et les nombres. Il apprend à prendre et à utiliser des repères dans le temps et dans l’espace.
  • Se repérer dans le temps et l’espace 

Dès la naissance, par l’exploration, les enfants perçoivent intuitivement certaines dimensions spatiales et temporelles de leur environnement immédiat.

Ces perceptions leur permettent d’acquérir, au sein de leurs milieux de vie, une première série de repères, de développer des attentes et des souvenirs. Ces connaissances demeurent toutefois implicites et limitées.

L’un des objectifs de l’école maternelle est d’amener progressivement les élèves à considérer le temps et l’espace comme des dimensions relativement indépendantes des activités en cours, et à commencer à les traiter comme telles. Elle cherche également à les amener à dépasser peu à peu leur propre point de vue et à adopter celui d’autrui.

  • Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

À leur entrée à l’école maternelle, les enfants ont déjà des représentations qui leur permettent de prendre des repères dans leur vie quotidienne.

Pour les aider à découvrir, organiser et comprendre le monde qui les entoure, l’enseignant propose des activités qui amènent les élèves à observer, formuler des interrogations plus rationnelles, construire des relations entre les phénomènes observés, prévoir des conséquences, identifier des caractéristiques susceptibles d’être catégorisées. Les élèves commencent à comprendre ce qui distingue le vivant du non-vivant ; ils manipulent, fabriquent pour se familiariser avec les objets et la matière.

  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques :
    Ce domaine d’apprentissage se réfère aux arts du visuel (peinture, sculpture, dessin, photographie, cinéma, bande dessinée, arts graphiques, arts numériques), aux arts du son (chansons, musiques instrumentales et vocales) et aux arts du spectacle vivant (danse, théâtre, arts du cirque, marionnettes, etc.).

L’école maternelle joue un rôle décisif pour l’accès de tous les enfants à ces univers artistiques ; elle constitue la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle que chacun accomplit durant toute sa scolarité primaire et secondaire et qui vise l’acquisition d’une culture artistique personnelle, fondée sur des repères communs. 

Les horaires à l’école primaire

La semaine scolaire compte 24 heures d’enseignement, réparties sur 5 demi-journée. L’année scolaire compte 36 semaines, réparties en cinq périodes de travail.

Les commentaires sont fermés.